Archive for gene11

Un Samedaille de chaleur ….

 

 

 

 

La météo nous promet du beau, du chaud, du très chaud même par chez nous, dans le sud. Pas question d’oublier un arrosage sous peine de voir ses plantations dépérir.

Mais on ne va pas se plaindre d’être en été, n’est-ce pas lecteur ? Alors en avant pour nos petites histoires de fin de semaine avec un thème tout trouvé !!!

 

Il fait chaud en Corse …….. ça a des conséquences ….

 

 

Ne pas hésiter à se réhydrater par ces gros temps de chaleur ….

 

 

 

En couple ….

C’est l’été et la canicule fait rage. – Il fait trop chaud pour porter des vêtements, dit le mari alors qu’il sort de la douche dans son costume d’Adam.

– Chérie, qu’est-ce que tu penses que les voisins diraient si j’allais tondre la pelouse dans cette tenue ?

– Probablement que je t’ai épousé pour ton argent, répond la femme…

 

 

Et encore en couple ….

 

 

 

Fait chaud partout ….

  Un terroriste taliban, en fuite, désespéré pour trouver de l’eau, erre laborieusement à travers le désert afghan quand il voit quelque chose au loin.   
 Espérant trouver de l’eau, il se précipite vers le mirage, 
 seulement pour trouver un petit vieillard juif très frêle, debout devant un petit présentoir de fortune – avec des cravates à vendre. 
 Le terroriste taliban demande,  
 « Tu as de l’eau ? »
  Le juif répond,
  « Je n’ai pas d’eau. Tu veux acheter une cravate ? Elles sont à 5$ seulement. »   
 Le taliban crie hystériquement :   
 « Idiot Infidèle, je n’ai pas besoin d’une telle parure surévaluée de l’ouest !. Je crache sur tes cravates, j’ai besoin d’eau ! »  
  « Désolé, je n’en ai pas – seulement des cravates – de la pure soie 
 – et seulement $5 ! »
 « Pahh !! Malédiction sur tes cravates, je devrais étrangler ton petit cou maigre avec tes cravates, et sortir la vie hors de toi, mais je dois conserver mon énergie et trouver de l’eau ! »  
  « D’accord, » – dit le petit vieillard juif – « Ca n’a pas 
 d’importance que tu ne veuilles pas m’acheter une cravate ou que tu me haïsses, menaces ma vie et m’appelles un infidèle – je vais te montrer 
 que je suis plus grand que tout cela. Si tu continues sur cette colline à l’est pendant environ trois kilomètres, tu trouveras un restaurant. On y mange très bien et tu trouveras toute l’eau glacée dont tu as besoin 
Va en Paix. « 
   

 En le maudissant encore, le taliban désespéré se dirige vers la colline.   
 Plusieurs heures plus tard, il revient en rampant, presque mort, et murmure, le souffle coupé :
 

  « Ils ne veulent pas me laisser entrer sans cravate ! »

 

 

Fait chaud partout je te dis lecteur ….

 

 

 

Une conséquence de la chaleur, la perte de mémoire chez le 3ème (ou 4ème) age …. 

Un agent de police passe à côté d’un vieux monsieur en larmes et le regarde pleurer. Finalement…

– « Mais qu’y a-t-il monsieur ? »

– « Ben voyez j’ai 71 ans et je suis marié à une jeune fille de 20 ans. »

– « Mais c’est très bien, il n’y a aucune raison de pleurer. »

– « Mais ma femme est superbe, elle est belle bien faite avec des formes splendides et un visage d’ange… »

Et il pleure de plus belle.

– « Raison de plus. Arrêtez de pleurer voyons ! »

– « Et quand je rentre chez moi elle me prépare des plats succulents. Elle cuisine tellement bien. »

Le flic s’énerve :

– « Mais Bon Dieu ! Arrêtez de pleurer ! »

– « Et au lit, dit le vieil homme entre deux sanglots, elle me fait des trucs, c’est fou. »

– « Ça suffit maintenant, dit le flic sur un ton sévère. Vous n’avez aucune raison de vous plaindre ! »

– « Mais JE NE SAIS PLUS OU J’HABITE, BOUHOUHOUH…. »

 

 

 

 

Gene

 

Tchatche et Petits Points, journée à Cordes et Albi

 

 

 

Comme je te l’ai déjà dit lecteur, mardi fut jour de sortie pour une petite délégation de Tchatche et Petits Points vers les lointaines contrées du Tarn, et plus précisément, Cordes sur Ciel le matin et Albi l’après-midi.

Départ à 7 h du matin dans notre grand bus où nous étions à l’aise  pour retrouver notre guide de la journée au pied du village médiéval.

 

 

 

 

 

 

Là nous avons pris un petit train qui nous a bien commodément monté jusqu’au village. La chaleur commençait à se faire sentir et nous avons bien aimé ce moyen de locomotion.

Petite pause avant de démarrer la visite,  notre guide nous raconte l’histoire de Cordes des débuts de sa construction sur cet éperon rocheux jusqu’à l’heure actuelle qui l’a vu nommé Plus Beau Village de France en 2014.

 

 

 

Promenade dans le village avec des arrêts successifs devant les bâtiments les plus remarquables. Un clic pour faire défiler les photos.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Un nouvel arrêt, de nouvelles explications …

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Encore quelques promenade dans les rues …

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Après les rues pavées, les façades anciennes, les petits jardinets fleuris, nous nous sommes retrouvés au restaurant dont je t’ai parlé hier lecteur ICI.

Belle tablée.

 

 

 

 

La panse bien remplie, le sourire aux lèvres, nous avons repris  notre petit train pour redescendre et retrouver notre bus et son chauffeur, direction Albi.

 

Promenade dans la vieille ville jusqu’à apercevoir la cathédrale, but de notre première visite.

 

 

Et là, patatras, plus de photo, mon appareil ayant décrété une grève de blocage, je n’ai plus de photos personnelles à te proposer.

Mais internet est là pour nous sauver !

Pas de plus belle vue que du ciel …..

 

Photo internet

Et une autre depuis le Tarn

 

Photo internet

Si tu veux en voir et savoir un peu plus lecteur, rendez-vous par exemple sur ce blog ICI. Mais il y a bien d’autres site à fouiller.

 

Notre guide a été parfaite, de plus il faisait frais, nous avons été très attentifs à ses explications.

 

Après la cathédrale, la cerise sur le gateau lecteur, une perle rare qu’il ne faut surtout pas oublier de visiter quand tu es à Albi:

Le musée de la mode

 

Le Musée de la Mode occupe une partie de l’ancien couvent des Annonciades dont quelques traces architecturales sont encore visibles : escalier à vis, portes gothiques, cave voûtée… Le lieu à lui seul mérite le détour. Il se situe au cœur du patrimoine albigeois dans un écrin chargé d’histoire, le quartier Saint-Julien.

Il faut surtout essayer de le visiter avec son créateur, collectionneur passionné depuis des années, tout aussi passionnant à écouter sur l’histoire de ce musée, sa création, et surtout sur l’histoire de chacune des pièces présentées qu’il connait par cœur.

200 m2 à découvrir, cela peut paraître peu, mais nous y sommes restés 2 heures, et tu peux me croire sur parole lecteur, ce fut bien trop court !!!

Nous nous sommes promis d’y revenir l’année prochaine, lorsque la présentation suivante sera ouverte, et avec notre guide si enthousiaste à faire partager l’amour des beaux ouvrages, le talent de ces créateurs, grands couturiers ou moins connus, comme des petites mains qui  ont alignés leurs petits points sur tous ces articles de mode.

Ces quelques photos te donneront peut être envie de visiter cette partie du Tarn, pas si loin de chez nous, si tu ne la connais pas encore. Ou de la redécouvrir comme l’ont fait certains d’entre nous mardi avec bonheur.

.
.

.
.