Que dire ?

 

 

tristesse fif

 

 

Que dire après le drame de cet avion volontairement détruit par la main d’un seul homme ? Que dire ?

Moi je n’ai pas d’autres mots que ceux de ce poème, douloureux au combien, mais dont l’espoir fleurit dans les derniers vers.

 

La prière

 Francis James ,

mis en musique par

Georges Brassens 

Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
Tandis que des enfants s’amusent au parterre
Et par l’oiseau blessé qui ne sait pas comment
Son aile tout à coup s’ensanglante et descend
Par la soif et la faim et le délire ardent
Je vous salue, Marie.
Par les gosses battus, par l’ivrogne qui rentre
Par l’âne qui reçoit des coups de pied au ventre
Et par l’humiliation de l’innocent châtié
Par la vierge vendue qu’on a déshabillée
Par le fils dont la mère a été insultée
Je vous salue, Marie.
Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids
S’écrie : « Mon Dieu ! » par le malheureux dont les bras
Ne purent s’appuyer sur une amour humaine
Comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène
Par le cheval tombé sous le chariot qu’il traîne
Je vous salue, Marie.
Par les quatre horizons qui crucifient le monde
Par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe
Par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains
Par le malade que l’on opère et qui geint
Et par le juste mis au rang des assassins
Je vous salue, Marie.
Par la mère apprenant que son fils est guéri
Par l’oiseau rappelant l’oiseau tombé du nid
Par l’herbe qui a soif et recueille l’ondée
Par le baiser perdu par l’amour redonné
Et par le mendiant retrouvant sa monnaie
Je vous salue, Marie.

 

 

Margueritte - gif

Gene

24 comments

  1. El Gato dit :

    On ne peut que rester sans voix et se demander jusqu’où la folie humaine va aller Mes pensées vont vers toutes ces familles dans la douleur

  2. martine37 dit :

    quelle tristesse, mais c’est vrai  » que dire »
    C’est affreux
    Je pense à ces jeunes qui auraient pu etre nos petits enfants
    Amicalement

  3. memie yoyo dit :

    En effet que dire, c’est incompréhensible !!!
    ce poème est très beau
    bonne nuit

  4. amour dit :

    oui , que dire , nous qui sommes méres ou grd méres ,nous ne pouvons que déplorer cette catastrophe , à nous toutes bon courage bisousss

  5. amour dit :

    comment dire la peine que l’on ressent ,quelle tristesse douce nuit à vous toutes et tous

  6. Nadine Roulleaux dit :

    Il n’est plus grande douleur que de perdre ceux que l’on aime.
    Je souhaite le plus grand courage à toutes ces familles projetées si brutalement dans le drame

  7. monique la bretonne dit :

    je suis triste également mais je plains
    les parents de ce copilote.
    quel fardeau il leur laisse !!!!!!!!!!!!!
    bonne soiree
    monique la bretonne

  8. Jaquine dit :

    En effet, que dire ? Je suis anéantie, dans l’incompréhension, comme tant de personnes ! Cette année 2015 va de malheurs en malheurs. Merci de me rappeler ce joli poème que je chantais avec une guitare lorsque j’étais éclaireuse de France, il y a presque 45 ans, je l’avais oublié.

  9. Dane dit :

    C’est un horrible drame, comment peut on entrainer dans son délire autant de personnes. Mais a-t-il réfléchi ? le suicide c’est quelque chose qu’on ne peut expliquer. La seule chose que je souhaite c’est que ça ne soit pas un kamikaze !
    Ce poème de Brassens est splendide comme beaucoup d’autres.

  10. la fée luciole dit :

    Moi je dit que c’est horrible et que cela fait les gens sont de plus.plus fou sur cette terre une pensais pour ces personnes qui n’ont rien demandé et a leur famille je leur souhaite beaucoup de courage car ces famille se ddoivent beaucoup se poser des questions pourquoi il a fait ça et comment il en est arrivé moi je dit qu’on vit dans un monde de fou avec plein de haine et violence nos pauvres enfants ils ont du soucis à se faire gris bisous gene lucie !!!!

  11. dom dit :

    On ne peut qu’avoir une pensée pour les familles et amis des disparus.
    Bonne fin de semaine.
    Bisoux, Gene

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  12. anne dit :

    avec Monique la Bretonne,je plains les parents de ce jeune copilote: comment vont ils vivre avec ce fardeau sur les épaules? ma pensée les accompagne je n’oublie pas toutes les autres personnes dans le désarroi

  13. charissoux dit :

    les mots me manquent.

  14. Arlette N. 38 dit :

    Les mots me manquent également,pauvres familles, pauvres
    innocents entraînés dans cette c atastrophe.
    Et je me demande : que se serait-il passé si le commandant
    de bord avait eu un besoin pressant 1 ou 2 minutes avant
    ou après ????

  15. patricia 66 dit :

    merci Gene il n’y a pas grand chose à rajouter

  16. peslette32 dit :

    Pareille tragédie est incompréhensible,il est temps de revenir à 3 personnes dans la cabine comme dans le temps et de passer aux contrôles psychiques plus approfondies,mon fils rentre dimanche prochain de Madagascar il me tarde de le voir atterrir,nous sommes constamment avec la boule au ventre,merci pour ce beau poème,je pense très fort à tous ces gens qui sont dans la peine,c’est terrible,bisous.

  17. cautirette dit :

    Pas de mots,des larmes plein les yeux…
    la vie est trop fragile, il faut la savourer.

  18. marie-anne dit :

    En tant qu’êtres humains nous ne pouvons être qu’anéantis par une telle horreur

  19. Monique D (B-Maransart) dit :

    Je pense surtout aux familles de tous ces innocents qui sont morts parce qu’un homme malade ne s’est pas contenté de quitter ce monde seul mais les entraînés avec lui. Cela doit être pire que de penser à l’accident.
    Amicalement.

  20. Roseline dit :

    Suicider tous les passagers, …jusqu’où ira-t-on dans cette escalade de violence à autrui qui défie tout entendement humain.
    ce qu’avait vècu nos pères et grand-pères pendant les deux dernières guerres n’a pas suffi à arrêter les massacres d’innocents, hélas
    Roseline

  21. mimi dit :

    J’ai beaucoup de mal à réaliser l’horreur de ce geste et je suis de tout coeur avec les familles qui ont perdu des proches.

  22. Annette dit :

    Que dire, on est sans voix devant cette horreur, il n’y a pas de mots assez forts, on est toutes mères ou grand-mères et anéanties par cette catastrophe. Jusqu’où va aller la folie humaine ? Pauvres gens qui n’avaient rien demandé ! Je souhaite un grand courage aux familles affectées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *