Des cornichons …

 

 

Image 30

 

 

       Chaque année à cette même période, lecteur gourmand, je sacrifie à une tradition familiale, faire ses propres conserves de cornichons. Je suis en cela la recette pratiquée par ma maman. Les résultats sont tels que nous les souhaitons : des cornichons croquants et qui le restent, et surtout des cornichons comme le disent mes fils qui “arrachent”.

 

 

Conserve de cornichons

 

fleur cornichon

 

       Pas de proportions pour cette recette, c’est à chacun de se procurer la quantité nécessaire à sa consommation personnelle. Pour moi cette année, c’était 2 kg où nos enfants iront puiser quand le besoin s’en fera sentir.

 

       Il faut donc :

des cornichons les plus frais possibles,

quelques grains d’ail nouveau,

du poivre noir en grain,

de la coriandre,

du laurier,

du gros sel,

  1 litre de vinaigre blanc.

 

Préparation :

       Mettre les cornichons dans une bassine, couvrir d’eau et frotter les cornichons entre eux pour enlever la poussière ou la terre, et surtout les petits “poils” qui les recouvrent. Les miens ont nécessité 3 rinçages pour être nets.

       Égoutter, sécher dans un grand linge absorbant et mettre dans un plat creux arrosés de deux bonnes poignées de gros sel pour leur faire dégorger leur eau. Moi je ne les laisse pas 24 h comme le préconisent certaines recettes. Je trouve que 8 à 10 h sont suffisantes. Plus on les laisse au sel, plus ils vont rendre d’eau et plus ils absorberont de vinaigre ensuite et donc, plus ils seront forts.

       Petite astuce de ma maman : renverser une assiette ou un plat creux au font du récipient choisi, les cornichons seront alors isolés de l’eau qu’ils auront rendu.

       Ne pas s’inquiéter si les cornichons paraissent ensuite mous, c’est normal.

       Rincer à nouveau pour enlever l’excès de sel, sécher et mettre en pot avec les aromates. Tasser. Couvrir avec le vinaigre.

       Les cornichons vont absorber le vinaigre qui va remplacer l’eau dégorgée. Il faut surveiller dans les jours suivants pour ajouter du vinaigre si nécessaire.

       Les cornichons seront prêts à consommer dans les 2 mois qui suivent.

 

pot-cornichons.jpg       Il est possible d’ajouter d’autres  aromates à la préparation : des petits oignons, de l’échalote, du thym, un petit piment oiseau …C’est comme pour toute recette, chacun y ajoute sa petite touche suivant ses goûts et personnalise sa recette.

 

       Voilà, ce n’est pas bien difficile à réussir. Et nous avons ensuite la satisfaction de déguster un bon produit réalisé par nos petites mimines !

 

 

bonne-journ-e-43133555_p.gif

8 comments

  1. quaquie dit :

    le cornichon, ce doit être moi car je les rate toujours. Ils sont en général trop mous. J’ai pourtant essayé plusieurs recettes, dont une où on met le vinaigre bouillant…. je vais essayer la tienne.
    merci et bonne journée

    • Gene dit :

      J’ai moi aussi vu cette recette au vinaigre bouillant, mais j’ai peur que ça les cuise. Et comme je suis satisfaite, du goût, du croquant, et de la conservation des miens, je ne change pas.

  2. Soph' dit :

    Bah oui l’été est vraiment le moment des conserves, des confitures..

  3. vanille11 dit :

    çà me rappelle la recette de ma maman….et ses cornichons sont …Mmmmmmm délicieux! merci pour ta recette! bises vanille11

  4. Mimi dit :

    On a envie de les croquer ces cornichons, et au moins,ceux-ci ne vienne pas de Chine !
    Bonne dégustation.