Archive for Recettes – Les autres

Magret de canard aux cerises

 

 

 

 

Encore des cerises vas tu me dire lecteur !

Et oui, ce petit fruit de début d’été est apprécié de tous, qu’il soit gourmand dégusté sous l’arbre ou bien cuisiné à toutes les sauces. Après  le clafoutis ultra classique de la semaine dernière, nous allons  vers un plat un peu plus original mais toujours simple à réaliser et bien goûteux lui aussi. Original, pas tant que ça parce que j’ai vu toute une gamme de recettes sur ce même sujet sur internet ….

Étant toute proche du Gers et de ses célébrissimes palmipèdes, ayant un mari originaire de cette magnifique région je ne pouvais pas éviter cette recette qui nous offre une nouvelle manière de présenter le magret.

De plus nous avons toujours des cerises sur une nouvelles variété dans notre jardin, autant en profiter tant qu’elles sont fraîches.

Je n’ai pas fait de photo du plat, je t’en ai trouvé une lecteur assez similaire sur internet, pour la façon de faire : je l’ai relevé sur le numéro de l’Ami des Jardins de juin 2021.

Voila, tu sais tout, passons aux choses sérieuses maintenant.

 

Magret de canard aux cerises

 

 

Ingrédients

2 magrets de canard

500 de cerises griottes (ou pas)

4 échalotes

2 c. à s. vinaigre balsamique

20 cl de vin rouge (type Fitou ou Madiran)

1 bouquet garni

sel et poivre

 

Rincez les cerises et équeutez les.
Pratiquez des incisions en croisillons sur la peau des magrets, à l’aide d’un couteau pointu.
Dans une poêle chaude saisissez les magrets côté peau à feu vif pendant 7 ou 8 minutes jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée et dégraissée. Réservez.

Jetez le gras de la poêle et faites fondre les échalotes. Lorsqu’elles sont à peine dorées, versez le vinaigre balsamique et le vin rouge.Portez à ébullition puis baissez le feu. Ajoutez le bouquet garni et laissez cuire une dizaine de minutes pour réduire le jus.

Déposez les magrets côté chair dans la poêle pendant 5 mn puis ajoutez les cerises 5 mn de plus. Salez.
Ôtez le bouquet garni, saupoudrez le poivre du moulin.

Servez très chaud.

 

La recette est simple, rapide à exécuter surtout si on ne dénoyaute pas les cerises comme moi, ce qui de plus n’est pas demandé dans la façon de faire ….

Pour la cuisson du magret, ce sera à ta convenance lecteur suivant si tu l’aimes bien rosé ou un peu plus cuit. Et je crois avoir été plus généreuse dans la quantité de cerises utilisées. Quand on aime on ne compte pas !

Pour le vin, si tu n’as pas un de ceux proposés, cherche dans tes réserves un vin rouge ” charpenté”, du sud ouest de préférence.

A toi de me dire lecteur si tu as aussi essayé et quel a été le résultat de ton expérience.

 

 

Gene

 

 

 

Ragoût de pois chiches braisés au paprika et au chou

 

 

 

 

 

Il y a quelques jours, Fanchon m’a apporté toute cuisinée (!) une recette à bases de nos pois chiches et que nous avons trouvé délicieuse .

Sans savoir que la recette le proposait, je l’avais accompagnée de riz blanc que j’avais en stock dans mon frigo. Résultat parfait !

Je lui ai demandé la recette que voici. Je ne sais pas sur quel blog elle est allée pour la trouver ….

Ma photo est vraiment moche mais c’est tout ce qu’il me restait après notre repas quand j’ai pensé à la prendre ….

 

 

Ragoût de pois chiches braisés au paprika et au chou

 

 

 

 

Ingrédients

Pour six personnes

500 g de pois chiches secs trempés pendant une nuit, rincés et égouttés 
10 grandes feuilles de chou frisé ou de chou cabus ou de bette  une cuillère à soupe d’huile d’olive 
3 gros oignons coupés en dés 
2 feuilles de laurier 
1 bâtonnet de cannelle 
6 gousses d’ail grossièrement écrasées 
3 cuillères à café de piment doux 
1 cuillère de cumin moulu 
400 g de tomates en boîte coupées en morceaux 
1 cuillère à café de sel 
2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge, en sus.
Mettez les pois chiches dans une grande casserole, recouvrez-les d’eau et laissez-les mijoter pendant 1 heure, ou jusqu’à ce qu’ils s’attendrissent légèrement, en veillant toutefois à ce qu’ils ne soient pas entièrement cuits.
Égouttez soigneusement, en réservant le jus de cuisson.
Sur les feuilles de chou, retirez la partie verte et tendre située de chaque côté de la nervure centrale, et réservez-la.
Faites chauffer l’huile d’olive dans une grande casserole à feu moyen. Ajoutez l’oignon, les feuilles de laurier et la cannelle, puis laissez-les cuire pendant 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que l’oignon commence à roussir.
Ajoutez l’ail et faites-le cuire pendant 1 minute, puis baissez le feu, incorporez le piment et le cumin, et laissez pendant 30 secondes, sans cesser de remuer et en veillant à ce que les épices ne brûlent pas.
Ajoutez les tomates, le chou et 50 cl d’eau, puis remuez pour bien mélanger les ingrédients.
Ajoutez les pois chiches et juste assez du premier jus de cuisson pour les recouvrir, ce qui aura également pour effet de les saler. Portez à ébullition, puis baissez le feu, couvrez et laissez mijoter pendant une heure, ou jusqu’à ce que les pois chiches soient tendres et crémeux.
Si vous préférez, vous pouvez les faire cuire dans un plat allant au four, à 140° C pendant deux heures.
Juste avant de servir, salez et poivrez, avec un peu d’huile d’olive que vous intégrerez au plat. Servez chaud avec du riz cuit à la vapeur ou du pain turc.
Les plus :
Fanchon m’a précisé qu’elle avait utilisé un chou entier, et effectivement la proportion me parait bonne par rapport au poids de pois chiches utilisés.
Perso, il me semble que 500 g de pois chiches secs, ça fait beaucoup.
Retiens lecteur que 100 g de légumes secs égalent 200 g de légumes cuits.
Une astuce de cuisson pour les pois chiches que nous a donné en direct le chef  meilleur ouvrier de France et 2 étoiles de Carcassonne : Franck Putelat.
Ne pas faire tremper les légumes secs au préalable, les rincer, les blanchir à l’eau froide 8 à 10 mn pour les haricots et cuire dans un bouillon chaud ensuite ;  cuire directement dans beaucoup d’eau froide au départ pour les pois chiches.
Pour avoir expérimenté cette cuisson, c’est bien mieux, un peu plus long peut être, mais les pois chiches ont beaucoup plus de saveur.
Mon chéri a essayé à la cocotte minute, 1 h 15 à 1 h 20 environ suffit.
Voila lecteur, à toi de nous dire ce que tu auras pensé de cette recette si tu l’expérimentes.
Et ICI un bon article sur le site Europ 1 avec Laurent Mariote sur l’histoire et les bienfaits du pois chiche en compagnie de quelques recettes originales.
Gene