Archive for Recettes – Desserts

La madeleine de Jeannette

 

 

 

Tu  sais maintenant lecteur que nos rendez-vous au club ont repris depuis quelques mardi. Ils sont toujours l’occasion de nos petits 4 h autour d’un bon gateau, une tasse de café ou de thé, ou de tisane à la main.

Hier, ce fut Jeannette, une « petite nouvelle » de plus de 70 printemps …. qui nous a amené cette délicieuse madeleine dont je lui ai demandé la recette en prévision de la partager ici.

Cette patisserie légère, légère, moelleuse à souhait a en plus la particularité d’être sans gluten pour ravir celles et ceux qui auraient des problème à ce sujet.

Voici donc la merveille.

 

La madeleine de Jeannette

Ingrédients

6 oeufs

200 g de sucre

100 g de farine de RIZ

1 pincée de sel

Préchauffer le four th. 240°

Beurrer un moule en couronne et le poudrer avec une petite partie du sucre.

Séparer les jaunes des blancs

Mélanger les jaunes avec le sucre restant jusqu’au blanchiment.

Monter les blancs en neige très ferme avec une pincée de sel.

Mélanger délicatement les blancs aux jaunes.

Ajouter là ce mélange la farine TAMISÉE

Ramener la température du four à 180° (chaleur tournante si possible)

Verser la préparation dans le moule en enfourner pour 25 minute environ (suivant les fours)

C’est tout !

C’est donc la farine de riz qui est l’astuce première de cette recette. Elle lui donne ce moelleux incomparable. Mais si tu n’en disposes pas dans tes placards lecteur, tu peux utiliser de la farine ordinaire dont tu remplaceras une partie par de la Maïzena.

 Jeannette a beaucoup insisté sur l’ordre des préparations comme sur le préchauffage du four.

Personnellement, un zeste de citron en plus pour la parfumer me paraîtrait bien aussi.

Jeannette nous a raconté avoir « extorqué » cette recette il y a longtemps après beaucoup d’insistance, à un boulanger proche de son village qui a fermé depuis, et dont cette recette était le simple fleuron de sa boutique les dimanches de fêtes.

 

Clafoutis aux cerises

 

 

 

 

Je ne sais pas si tu es comme moi lecteur, mais j’ai quelques recettes de base pour cuisiner, qui ressortent régulièrement pour mes menus et que je réalise sans presque  regarder le mode d’emploi !

Parmi ces incontournables figure le clafoutis aux cerises bien sûr, dessert familial par excellence à la période de maturité de ces fruits.

Hors cette année impossible de mettre la main sur ma recette favorite. Après bien des recherches dans mes archives, j’ai utilisé une autre formule mais …

Il a fallu que nous soyons chez notre fille il y a 3 semaines pour retrouver ma recette dans le livre de cuisine des mes débuts et que je lui avait offert, livre bien pratique pour toutes les recettes de base qu’il propose.

Du coup, ayant des cerises mûres sur sa table nous avons fait le fameux clafoutis, préparé sur un papier sulfurisé pour qu’elle puisse ensuite le mettre au congélateur en récupérant son moule facilement.

Voici donc MON clafoutis, à toi de voir lecteur s’il te convient aussi. Tu n’auras pas besoin de balance pour le réaliser, autre avantage certain de cette recette.

 

Clafoutis aux cerises

……………………..

…….

.

Ingrédients

4 œufs

9 c. à soupe de sucre

5 c. à soupe de farine

1/4 de litre de lait

50 g de beurre

500 g de cerises

1 pincée de sel

1 sachet de sucre vanillé

Préchauffer le four à 180°

Beurrer un plat à gratin avec une partie du beurre fondu.

Faire un puit dans la farine, y ajouter ensuite tous les autres ingrédients.

Bien mélanger pour obtenir une pâte lisse, sans grumeaux un peu comme la pâte à crêpes, mais plus épaisse.

Disposer les cerises (dénoyautées ou pas !) au fond du plat et verser la pâte par dessus.
Enfourner pour …1/2 h à 3/4 h suivant les fours, la quantité de jus rendus par les fruits utilisés…  Le clafoutis doit être bien doré.

Sortir du four et attendre un peu pour saupoudrer le sucre vanillé sur le dessus . Servir tiède ou froid suivant les goûts de chacun.

.
.

.
.

Par rapport à la recette, je diminue d’1 c. à soupe la quantité de sucre. Et je ne dénoyaute pas mes cerises, c’est un plat familial, souvent vite réalisé, donc une économie de temps.
A toi de voir lecteur suivant tes préférences.

Je ne pèse pas mes fruits, par principe ils doivent bien recouvrir tout le fond du moule, en se chevauchant sans problème .

Utilisant du lait entier, je n’incorpore pas de beurre dans ma pâte.

J’utilise cette même recette avec des pommes, j’ajoute alors 1 c. à soupe de rhum dans la préparation. J’en fait aussi aux abricots, à l’ananas  (morceaux en conserve)… suivant les saisons et les fruits disponibles.