Esther Nisenthal Krinitz

 

 

welcom étagère

 

 

       Le nom que tu as lu en titre de cet article ne doit pas te dire grand chose lecteur. Il en était de même pour moi, avant de le découvrir par hasard pendant une de mes promenades blog en blog, sur un site américain. J’ai à peu près compris ce qu’écrivait la bloggeuses, vu quelques ouvrages/tableaux et j’ai eu tout de suite envie d’en savoir davantage, puis de te faire partager cette découverte.

Voici la personne dont je te parle Esther Krinitz avec quelques un de ses tableaux derrière elle.

 

ENKrisnick 2

 

       Esther est une rescapée de l’Holocauste organisé par les Nazis pendant la guerre de 1940-1944 . Juive d’origine polonaise, elle a réussi à échapper aux Allemands, et à se cacher avec une de ses sœurs en travaillant sur des fermes en Pologne, sous de faux noms et en se déclarant chrétiennes. Tout le reste de leur famille a péri dans les chambres à gaz…..

 

       Ce que a vécu Esther, je te conseille d’aller le lire ICI sur Wikipédia. La traduction est ce qu’elle est mais elle te permettra de mieux comprendre la forte personnalité et le courage de cette femme, tout comme les tableaux qui suivent.

 

       Esther a décidé un jour que son histoire ne devait pas être oubliée et pour cela elle s’est mise à la broder, à la recréer sur tes tableaux de tissus au style naïf mais tellement parlant. Je t’en montre quelques uns en suivant, que j’ai trouvé sur divers sites américains. Ils ne sont pas dans un ordre chronologique, mais un peu comme je les ai découverts.

 

ENKrinitz 4

 

ENKrinitz 1

 

ENKrinitz 3

 

ENKrinitz 5

 

ENKrinitz 6

 

ENKrinitz 7

 

ENKrinitz 8

 

ENKrinitz 10

 

ENKrinitz 11

Le mari de Esther, Max Krinitz

 

ENKrinitz 9

L’émigration aux Etats-Unis avec sa famille

 

       Tu as remarqué lecteur que chaque tableau est entouré d’une large bordure noire ou sombre au bas de laquelle Esther a brodé un commentaire pour situer précisément le moment décrit sur le tableau. Hélas les photos sont trop petites pour arriver à les lire.

 

       Cette œuvre qui est une vraie bande dessinée est souvent exposée en divers lieux aux USA, mais je n’ai rien trouvé la concernant en France.

 

       Si tu veux voir d’autres tableaux de cette artiste tu peux aller lire, (si l’anglais t’est familier), un article assez complet ICI, mais surtout aller jusqu’au bas de la page et  voir une petite vidéo qui présente le témoignage de sa fille et de sa sœur, comme la façon qu’avait Esther de préparer ses ouvrages. Ensuite tu pourras faire défiler le bandeau final avec encore d’autres tableaux que je ne t’ai pas montré dans cet article.

Mais en plaçant de nom d’Esther Krinitz dans un moteur de recherche, tu verras bien d’autres articles encore qui lui sont consacrés.

 

       Et si tu veux en savoir un peu plus tu peux aussi trouver un livre qui lui est consacré, en anglais seulement et dont dispose Amazone  France ICI

 

61fOfFiGbkL._BO2-204-203-200_PIsitb-sticker-arrow-click-Top.jpg

 

Gene

15 comments

  1. Hellza dit :

    J’aime l’idée de broder sa vie. C’est un moyen d’expression comme peu l’pêtre le chant, ou l’écriture, la peinture. Ce que fait cette dame me fait beaucoup penser au style dit “naïf”, que j’affectionne.

  2. ♥ dom ♥ dit :

    Coucou rapide …
    Bonne fin de semaine
    Bisoux x 2

  3. MAG dit :

    Merci pour ce beau reportage et les articles toujours recherchés avec patience .
    Ces tableaux me plaisent beaucoup et ils ont du permettre à Esther de se “libérer” de tous ces moments douloureux.
    Bone journée avec le soleil aujourd’hui. Bises. Marie Agnès

  4. quaquie dit :

    sur le plan broderie et appliqué, c’est un énorme travail. Mais c’est bien au-delà de çà, une vie, un drame qui fait froid dans le dos. Certains de ces tableaux m’ont tout simplement bouleversée….
    merci de m’avoir permis de connaître ce travail, cette histoire et cette femme
    bisous

  5. Marie Louise dit :

    Extrêmement émouvant, oui, quel beau témoignage, merci de nous le faire découvrir !!!

  6. Domi B. dit :

    Quel témoignage émouvant qui nous touche énormément par le contenu du message et les supports utilisés.(Rappelle aussi les tableaux des femmes chiliennes sous la dictature des années 70). Merci pour cette trouvaille à faire partager et à suivre si expo en France.

  7. pascale dit :

    C’ est une belle façon de raconter son vécu. Bonne journée. Pascale

  8. therese dit :

    tres belle decouverte pour moi
    merci therese

  9. Jeanine34 dit :

    Quelle merveille et quel travail, bravo
    Bises
    Jeanine

  10. Mariège dit :

    Très très émouvant ! Une façon certainement d’extérioriser toute cette douleur ! Merci de nous avoir fait découvrir cette femme d’exception ! Bonne journée ! Bises. MF

  11. Bien que je m’interesse énormement à l’art naif, je ne connaissais pas les oeuvres de cette dame… MERCI pour cette découverte…

  12. ♥ dom ♥ dit :

    Bon week end
    Bisoux x 2

  13. Annick/Jardin de fil dit :

    Grand merci de cet article et des liens qui me permettent de découvrir cette dame, son Art et l’Histoire douloureuse qu’elle nous raconte au travers de tous ces tableaux brodés, beaux, très émouvants et bouleversants.
    Amitiés,
    Annick

  14. Pili dit :

    C’est vraiment remarquable!
    Je ne connaissais pas! Merci pour l’info!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.