Pfffffffuuu, encore un Samedaille en gris …….

 

 

Bonjour jaune

 

 

       J’ai planté une partie de mes jardinières de fleurs aujourd’hui, je n’ai jamais été aussi en retard pour le faire à cause de ce temps  complètement déboussolé. Bleu, gris, bleu, gris ….. et du vent par dessus le marché, rien de motivant pour jardiner. Mais tout ce que je te dis là lecteur, tu le sais déjà puisque pour une fois nous sommes pratiquement tous à égalité devant la météo. Alors je replonge dans mes stocks d’historiettes , de dessins humoristiques et de photos étranges pour nous remonter le moral 5 minutes.

 

       Honneur aux Belges, il y a longtemps que nous ne les avions pas rencontré dans ces pages.

Un peu longuette, mais elle en vaut la peine lecteur.

 

A Paris, un Belge se présente dans un bar et s’installe devant le comptoir. Le patron le salue et lui demande:
– Bonjour Monsieur, qu’est-ce que vous prenez ?
-Le Belge répond spontanément :
– Un gin tonic… Merci ! Il boit cul sec et se dirige immédiatement vers la sortie.
Le patron l’interpelle :
– Hé, Monsieur, vous n’avez pas réglé l’addition !
Le client se retourne et dit :
– Mais je ne vous ai rien demandé, c’est vous qui m’avez demandé: “qu’est-ce que vous prenez ?” Faudrait pas me prendre pour un imbécile sous prétexte que je suis Belge ! Chez nous si on vous invite à boire, on paye pas.
Pour éviter le scandale devant ses autres clients, le patron, furieux, laisse le Belge sortir et finit par oublier cette histoire.
Mais le mois d’après, le Belge refait son apparition dans le bar et cette fois, le patron qui se rappelle la triste mésaventure reste muet.
Le Belge reste immobile devant le comptoir pendant de longues minutes Il finit par faire signe au patron qui jubile et dit:
– Alors ?
Le Belge :
– Je voudrais des cacahuètes !
Le patron :
– D’accord mais vous allez payer cette fois ?
Le Belge sort 1 euro de sa poche et répond :
– Évidemment puisque je vous les ai commandées…
Une fois son assiette de cacahuètes servie, le Belge commence à les écraser une par une avec une cuillère pour en faire de la poudre puis une boule avec un peu d’eau.
Étonné, le patron interroge :
– Je peux vous demander ce que vous faites ?
Le Belge explique :
– Oui, je pile des cacahuètes pour aller à la pêche, ça me sert d’appât. En fait, cette technique fonctionne très bien pour les gros poissons !
Curieux, le patron demande :
– Ah bon ? Et qu’est ce que vous prenez ?
Et le Belge répond spontanément:
– Un gin tonic…comme la dernière fois. Merci !

 

       Avec toute cette pluie, l’herbe pousse et les arbustes aussi. Certains ont de drôles d’idées pour mettre tout ça bien au carré.

 

image0011.jpg

De face

 

image0022.jpg

De profil

Et sans toucher aux fils électriques en plus !!!

 

 

On ne plaisante pas à l’armée :
Dans une caserne de Gendarmerie, le Capitaine croise un jeune élève-gendarme fraîchement débarqué de l’école de Gendarmerie.
– Comment vous appelez-vous, mon garçon ?
– Yves, et vous ?
Le capitaine, furieux, s’écrie :
– Mon petit bonhomme, je ne sais pas d’où vous arrivez, mais sachez que je suis le Capitaine et que je m’appelle “Mon CAPITAINE”. De même, dans ma compagnie, j’appelle les gens par leur nom de famille. Si vous vous appelez Yves Tartempion, je vous appellerai “Tartempion”, mais pas Yves. Me suis-je bien fait comprendre ? »
– Oui, mon capitaine.
– Alors, c’est quoi votre nom de famille ?
– Montcherry.
– Très bien, Yves, au travail.

 

Dialogue nocturne

dialogues-nocturnes_Le-gigot.jpg

 

Les animaux, ils ne sont jamais en pane d’inspiration :

Humour-ours.jpg

 

A travers la presse déchaînée…
(Bêtisier de la presse française)

– Très gravement brûlée, elle s’est éteinte pendant son transport à l’hôpital. (Dauphiné Actualité)
– Des trous dans sa culotte laissaient entrevoir une famille pauvre. (Le Parisien)
– La conférence sur la constipation sera suivie d’un pot amical. (Ouest-France)
– Il abusait de la puissance de son sexe pour frapper son ex-épouse. (La République du Centre)
– Ses hémorroïdes l’empêchaient de fermer l’œil. (Charente Libre)
– Il y aura un appareil de réanimation dernier cri. (Le Courrier picard)
– En raison de la chaleur, les musiciens ne porteront que la casquette de l’uniforme. (Dernières Nouvelles d ’Alsace)

 

Une citation pour terminer. Méditons, méditons.

 

Citations.jpg

 

Gene

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.