Un Samedaille à l’heure …….

Friend

 

       Un peu plus de temps disponible en cette fin de semaine, et j’en profite pour m’avancer un peu sur mes publications du samedi. Ma réserve de photos, dessins et blagues est toujours fournie. Le renouvellement se fait sans problème, merci les copines !!! 

Commençons avec Georges et Gorgette, 

Georges s’est fait faire une ordonnance de Viagra par son médecin.
Mais comme il connaît tout le monde dans l’unique  pharmacie du pays, il a honte d’aller le chercher lui-même  et il dit à son petit-fils :
– Si tu vas me chercher ce médicament, je mettrai cinq euros sous ton oreiller cette nuit. Mais tu ne dis surtout pas que c’est pour moi.
Le gosse fonce à la pharmacie et ramène le Viagra.
Le lendemain matin, il regarde sous son oreiller et  trouve vingt euros !
Comme il est honnête, il va voir son grand-père Georges :
– Papy, tu t’es trompé. Tu m’avais promis cinq euros et tu en as mis vingt.
– Non, mon petit, je ne me suis pas trompé, je t’ai bien donné cinq euros.
Les quinze autres, c’est Mamy Georgette !!!

 

Cliche-2012-07-11-20-51-18.gif

 

Restons sur la vie de couple, si l’on peut dire ……
Une histoire un peu longue mais qui vaut la peine d’être lue jusqu’au bout.

Machiavélique ? La vengeance d’une femme peut être terrible …….

Le premier jour, elle a emballé ses effets personnels dans des boîtes, des malles et des valises…

Le deuxième jour, les déménageurs sont venus pour les emporter…

Le troisième jour, elle s’est assise pour la dernière fois dans leur salle à manger, et à la lueur des chandeliers, bercée par une douce musique de fond, elle s’est fait un festin de crevettes, de caviar et de champagne.

Lorsqu’elle a terminé son repas, elle est allée dans chacune des pièces de la maison et a déposé, dans le creux des tringles à rideaux, quelques crevettes qu’elle n’avait pas mangées.

Elle a ensuite bien nettoyé la cuisine, et quitté la maison.

Lorsque son mari et sa nouvelle petite amie sont revenus s’installer à la maison, ils ont filé le parfait amour durant les premiers jours.

Puis, lentement, la maison a commencé à sentir mauvais. Ils ont tout essayé : nettoyer, récurer, frotter, cirer, aérer… En vain.

Ils ont alors fait vérifier les conduits d’aération, afin de s’assurer qu’il ne s’y trouvait pas de cadavres de rongeurs en putréfaction.

Tous les tapis, moquettes et tissus muraux ont été nettoyés à la vapeur, et des purificateurs d’air installés aux quatre coins de la maison.

Comme l’odeur persistait, le mari et sa petite amie sont partis quelques jours à l’hôtel, le temps qu’une entreprise d’extermination vaporise des produits anti-bestioles dans toute la maison.
Lorsqu’ils sont revenus l’odeur était toujours là.

Ils ont alors décidé de faire remplacer les tapis et moquettes, pour une somme faramineuse.
Et l’odeur a persisté.

Leurs amis ont cessé de venir leur rendre visite, le facteur faisait un détour et oubliait de leur distribuer le courrier, la femme de ménage a donné sa démission…

Finalement, incapables d’endurer la pestilence, ils ont décidé de déménager dès que la maison serait vendue.

Un mois plus tard, et bien qu’ils aient réduit leur prix de vente de moitié, ils ne trouvaient toujours pas d’acheteur pour leur maison puante. Le mot était passé, et même les agents immobiliers ne répondaient plus à leurs appels.

En dernier recours, ils ont emprunté une importante somme d’argent pour pouvoir acheter une autre maison.

L’ex-épouse de l’homme lui a téléphoné, histoire de prendre de ses nouvelles. Il lui a raconté la saga de la maison puante. Elle l’a écouté poliment, puis lui a dit qu’elle s’ennuyait terriblement de cette maison, et qu’elle serait prête à accepter de réduire ses demandes dans leurs négociations de divorce si elle pouvait récupérer la maison …

Sachant que son ex-épouse ne pouvait s’imaginer à quel point les odeurs de la maison étaient pestilentielles et insupportables, le mari voulut bien lui céder la maison pour le dixième de sa valeur réelle, à la condition qu’elle signe les papiers le jour même. Elle accepta et, dans l’heure, les avocats de l’ex-mari lui envoyèrent les papiers.

Une semaine plus tard, l’homme et sa nouvelle petite amie affichaient un sourire narquois en regardant les déménageurs emballer toutes leurs affaires et les déménager dans leur nouvelle maison. Tout, absolument tout !

Y compris les tringles à rideaux … 

Tringle rideau

Et pour finir quelques passages piétons originaux ……. 

Image 14

Image 8

Plus des petits points, du spécial grande couturière  ! 

Image 13

 

Et surtout n’oublions pas :

Bon 14 juillet à tous !

 

Embrasement-de-la-Cite.jpg Embrasement de la Cité de Carcassonne

 

Bon samedi-copie-2

Gene

13 comments

  1. Jeanine34 dit :

    La 2e est formidable, elle m’a beaucoup fait rire
    Bises et bon 14 Juillet
    Jeanine

  2. ♥ dom ♥ dit :

    J’adore toujours autant celle des tringles !
    Bon week-end.
    Bisoux

  3. mamydoux dit :

    Ne jamais sous-estimer les femmes. Elles sont tellement plus créatives surtout quand il s’agit de vengeance…!!!

  4. fa66 dit :

    Bon 14 Juillet, sous le vent et le soleil…

  5. Mimi dit :

    Pas mal de coup de la tringle à rideaux, il fallait y penser ! Cela va peut-être donner des idées à certaines ?
    Bon feu d’artifice.

  6. simone dit :

    pas mal du tout l’histoire de la dame, la maison et … les crevettes . Pour moi qui ne mémorise jamais les “bonnes blagues”, cette fois-ci, je vais y arriver !
    Très bon été …

  7. flo dit :

    Merci beaucoup pour ce bon moment de bonne humeur, j’aime beaucoup hihi !!!

    Très bon dimanche.

  8. ♥ dom ♥ dit :

    Bon dimanche.
    Bisoux

    dom

  9. Jeanmi dit :

    Merci pour ce joli moment passé sur ton blog. Quelques photos de passages pour piétons très originales…

  10. ♥ dom ♥ dit :

    Bon début de semaine.
    Bisoux

    dom

  11. vanille11 dit :

    et bien là je suis un peu en retard sur le samedaille….MDR! bisous belle soirée Bénédicte

  12. ♥ dom ♥ dit :

    Bon mercredi.
    Bisoux

    dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.