Sortie du club aux Forges de Pyrène – Suite.

 

bus 

 

Voici la suite de notre mardi touristique avec Tchatche et Petits Points.

Nous allons  visiter les ateliers présentés à côté du musée, chacun dans un batiment en pierre et équipés de bancs pour notre confort,  avec chacun un animateur spécialisé qui nous a expliqué le comment et le pourquoi de tous ces métiers plus ou moins disparus, du moins à cette échelle là.

Nous avons commencé avec la forge, son animateur  nous a parlé de toute l’utilité de cette fonction jusqu’à il y a peu dans les villages. Le forgeron ferrait les animaux, forgeait les chaines, les clous, réparait tous les outils, et bien avant, fabriquait les armes, côtes de mailles et autres armures pour partir à la guerre. C’était l’artisan majeur de chaque village. Le bruit régulier de la frappe sur l’enclume était naturel comme le son des cloches en ces temps là lecteur.

 

Les forges 11

 

Nous avons aussi visité l’atelier du sabotier, métier qui au départ était en fait une activité familiale, puis qui s’est spécialisée au fur et à mesure de l’augmentation de la demande, et puis de l’arrivée des machines.
Le choix du bon bois, les outils spécifiques, la manière de faire, les différentes formes et décors des sabots, nous savons tout maintenant de A à Z.

 

Les forges 12 

La première machine “industrielle” !

 

Les forges 13 

 

Le boulanger nous a ensuite accueilli devant son four à bois, expliquant en détail l’importance du pain jusqu’à il y a quelques années dans l’alimentation humaine, son ancienneté, la spécificité du levain naturel et la façon de faire tout à la force des bras.
Une mention spéciale pour cet animateur qui nous a parlé de “Mémé”, de son mode de vie il y a des années, de tous ce qui a disparu depuis avec un talent et un humour hors du commun. 

 

La boulangerie 

 

Le boulanger Photo Google

 

Ensuite passage chez le fabricant de peignes en véritable corne. Un savoir faire qui se perd puisqu’ils sont actuellement très peux nombreux en France à exercer encore ce métier. Leur site ICI.

Pas de photos personnelles dans cet atelier un peu sombre, mais de nombreux achats …….

 

Les peignes 1 Photo Google

 

Les peignes 2 Photo Google

 

Mais je crois que pour tout le monde la visite la plus impressionnante fut celle à la forge à martinet, celle qui donna il me semble le nom à ce grand site, et qui remonte à plus de 600 ans pour sa création, sans beaucoup changer depuis. On y a forgé de grosses pièces à ces débuts pour se spécialiser ensuite dans la fabrication d’outils pour l’agriculture.

Elle a été classée par les monuments historiques en 1993 et est en parfait état de fonctionnement.

C’est la force de l’eau qui actionne une roue pour mettre en marche le martinet, cet énorme marteau de 400 kg, guidé par une personne suivant le rythme imposé par celui qui tient la pièce à former.

Des explications et un travail (assourdissant) qui nous ont passionné.

 

La forge 2 

 

La forge 3 

 

la forge 5 

 

La forge 7

 

 

 

la forge 6

 

 

 

La forge 1 

Lecteur, tu as un article qui présente Philippe, celui qui nous a parlé de ce lieu avant tant de force et qui en explique toute son histoire.
Je t’ai même trouvé une vidéo qui va te donner presque l’impression d’y être, avec le bruit et l’accent ! Clic ICI

 

Après toute ces visites, nous avons continué par Les Ages de la Vie,  l’histoire de la vie ariégeoise contée par Batistou qui nous transporte 100 ans en arrière par son récit à son arrière petite fille, avec tous les événements majeurs ayant marqués son existence.
Avant d’entrer, quelques outils ménager qui nous disent quand même : vive le progrès. 😉
Qui de nos jours n’a pas sa machine à laver le linge automatique  ? 

 

Lessives 1 

 

Lessives 2 

Quelques photos de cette reconstitution.

 

Les forges 0

 

Les ages de la vie 1 

Fin de ce long article aujourd’hui pour toi lecteur. J’espère qu’il t’aura donné l’envie d’en savoir plus sur ce lieu exceptionnel, et peut être de le mettre au programme de tes prochaines balades en terres ariégeoises.

Demain nous terminerons par ce qui fut la dernière étape pour nous, l’exposition de patch.

 

A plus gif 

Gene

 

 

 

12 comments

  1. BAULE dit :

    Quel beau voyage que tu m’as fait faire ? J’ai mis de côté le site des peignes en corne, ce seront des cadeaux de Noël bien appréciés dans ma petite famille. J’en profite pour te dire merci encore pour la communication, c’est toujours un plaisir pour moi d’ouvrir tes messages. Janine

  2. brigitte dit :

    c’est vrai que c’est très intéressant à visiter

  3. peslette32 dit :

    Très instructif ton article,c’est passionnant de découvrir ces anciens métiers,merci pour les liens,à demain pour la suite,bisous.

  4. martine290 dit :

    c’est une très belle sortie que vous avez fait, c’est un coin de france a découvrir en effet
    la reconstitution parait vraiment réelle
    merci gene

  5. richard dit :

    visite intéressante, revoir de vieux outils, avoir les explications…C’esst bien de conserve tout ce patrimoine

    j’ai visite en Alsace un musée de sabot,; c’est impressionnant comment la machine “sculte” celui-ci
    amitiés
    Annick

  6. mamydoux dit :

    Merveilleuse visite… Lieu à découvrir absolument.
    Merci de me l’avoir fait découvrir.

  7. fadu66 dit :

    Beau voyage dans le temps….!!

  8. MAP dit :

    Ah oui ce fut un beau voyage dans le temps avec des guides passionnés et passionnants. Si vous venez dans la région ne manquez pas cette visite! Bonne soirée. Bises. Marie Agnès

  9. dom dit :

    Bonjour, Gene
    Merci ! J’adore.
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Bisoux
    dom

  10. Marie-Claire dit :

    Merçi de partager avec nous les magnifique foto’s Marie-Claire

  11. Mariège dit :

    Ce fut vraiment une belle journée à tout point de vue ! Merci pour ce beau reportage qui donnera envie à beaucoup j’espère de visiter ce merveilleux site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.