Archive for Humour

Premier Samedaille de Juillet et dernier de l’été ?

 

 

 

 

C’est sous un parapluie que nous nous sommes promenés dans la semaine ici, et je crois que nous n’avons pas été la seule région humide en France.
Si mon agriculteur de mari aurait bien aimé attendre 2 ou 3 jours de plus, pour finir les moissons, il est quand même très content de ce bon arrosage qui fera grand bien à toutes les autres cultures.

Et oui lecteur, il faut du soleil pendant les vacances, mais la pluie est quand même indispensable pour notre vie à tous.

Après ces si sérieuses remarques, repartons pour nos petites histoires de fin de semaine que certains attendent avec assiduité.

 

 

 

 

 La migraine :   

Un brave garçon est venu faire la connaissance des parents de sa fiancée. Le repas touche à sa fin lorsque la jeune fille se plaint de migraine.  Le jeune homme l’accompagne jusqu’à sa chambre… et ne redescend qu’une heure et demie plus tard. Le papa de la jeune fille lit son journal dans le salon. En voyant revenir le prétendant, il lui dit :
– Vous êtes resté bien longtemps auprès d’elle, mon garçon !
– Oui ! Elle n’était pas bien. Je lui ai donné un petit médicament.
– Alors, le père observe le jeune homme, et lui répond :
– Bien, bien ! Maintenant quelle a pris son médicament, refermez donc votre armoire à pharmacie.

 

 Deux grand-mères Alsaciennes discutent…

– Ma petite-fille se marie la semaine prochaine !
– Ah, vraiment ? Félicitations ! Et le mari vient d’où ?

– De Faïsbouck, mais ne me demande pas où c’est !

 

 

 

 

 Délirante…    

Un médecin examine une vieille dame qui est en pleine agonie. Il demande à son mari :

– Ca fait longtemps qu’elle râle comme ça ?
Depuis qu’on est mariés…

 

 L’AMOUR DANS  LA MAISON DE RETRAITE…

La scène se passe dans la maison de retraite ‘Les cheveux blancs’.
Fernand, 91 ans, voit avec bonheur arriver une nouvelle, Félicité, jeunette de 85 ans .
Rapidement, comme deux aimants, leur attirance mutuelle les fait s’asseoir côte à côte au réfectoire, devant la TV, pendant les jeux, et Fernand tient Félicité par les épaules pendant les farandoles.
Arrive ce qui devait arriver : les deux amoureux, un beau soir, partagent le même lit, chambre 320. Le lendemain matin, au réveil, Fernand, dit à sa compagne :

-Félicité, ma chère, je vous dois des excuses. Si j’avais su que vous étiez encore vierge, j’y serais allé plus doucement.
-Mais non, mon bon Fernand, lui répond Félicité, c’est à moi de vous présenter mes excuses : si j’avais su que vous bandiez encore, j’aurais retiré mes collants….

 

 

 

 

 

 

Pour ta culture lecteur

Anna Tyskiewicz, future comtesse Potocka, cachait avec soin un strabisme divergent.
Mais Talleyrand, le plus célèbre pied-bot de l’Histoire, connaissait cette infirmité.
Un jour, elle s’avisa de lui demander :
    – Comment allez-vous, Prince ?
     – Comme vous voyez, madame, répondit Talleyrand.

 

Monsieur de Rivarol, combien d’années me donnez-vous ? » demandait une vieille coquette à l’homme célèbre.
Réponse :
– Pourquoi vous en donnerais-je Madame ? N’en avez-vous donc pas assez ?

 

 

 

Nous voila en juillet déjà lecteur. Je vais ralentir la cadence de ce blog pendant l’été, sans l’arrêter quand même.

Je reviendrai de temps en temps, ce sera suivant mes trouvailles et mes envies, suivant mes moments de libre aussi ; des vacanciers s’annoncent, grands ou petit, il va falloir s’en occuper !!!

 

A bientôt peut être sans t’oublier lecteur.

…………

….

.

 

Un Samedaille de chaleur ….

 

 

 

 

La météo nous promet du beau, du chaud, du très chaud même par chez nous, dans le sud. Pas question d’oublier un arrosage sous peine de voir ses plantations dépérir.

Mais on ne va pas se plaindre d’être en été, n’est-ce pas lecteur ? Alors en avant pour nos petites histoires de fin de semaine avec un thème tout trouvé !!!

 

Il fait chaud en Corse …….. ça a des conséquences ….

 

 

Ne pas hésiter à se réhydrater par ces gros temps de chaleur ….

 

 

 

En couple ….

C’est l’été et la canicule fait rage. – Il fait trop chaud pour porter des vêtements, dit le mari alors qu’il sort de la douche dans son costume d’Adam.

– Chérie, qu’est-ce que tu penses que les voisins diraient si j’allais tondre la pelouse dans cette tenue ?

– Probablement que je t’ai épousé pour ton argent, répond la femme…

 

 

Et encore en couple ….

 

 

 

Fait chaud partout ….

  Un terroriste taliban, en fuite, désespéré pour trouver de l’eau, erre laborieusement à travers le désert afghan quand il voit quelque chose au loin.   
 Espérant trouver de l’eau, il se précipite vers le mirage, 
 seulement pour trouver un petit vieillard juif très frêle, debout devant un petit présentoir de fortune – avec des cravates à vendre. 
 Le terroriste taliban demande,  
 « Tu as de l’eau ? »
  Le juif répond,
  « Je n’ai pas d’eau. Tu veux acheter une cravate ? Elles sont à 5$ seulement. »   
 Le taliban crie hystériquement :   
 « Idiot Infidèle, je n’ai pas besoin d’une telle parure surévaluée de l’ouest !. Je crache sur tes cravates, j’ai besoin d’eau ! »  
  « Désolé, je n’en ai pas – seulement des cravates – de la pure soie 
 – et seulement $5 ! »
 « Pahh !! Malédiction sur tes cravates, je devrais étrangler ton petit cou maigre avec tes cravates, et sortir la vie hors de toi, mais je dois conserver mon énergie et trouver de l’eau ! »  
  « D’accord, » – dit le petit vieillard juif – « Ca n’a pas 
 d’importance que tu ne veuilles pas m’acheter une cravate ou que tu me haïsses, menaces ma vie et m’appelles un infidèle – je vais te montrer 
 que je suis plus grand que tout cela. Si tu continues sur cette colline à l’est pendant environ trois kilomètres, tu trouveras un restaurant. On y mange très bien et tu trouveras toute l’eau glacée dont tu as besoin 
Va en Paix. « 
   

 En le maudissant encore, le taliban désespéré se dirige vers la colline.   
 Plusieurs heures plus tard, il revient en rampant, presque mort, et murmure, le souffle coupé :
 

  « Ils ne veulent pas me laisser entrer sans cravate ! »

 

 

Fait chaud partout je te dis lecteur ….

 

 

 

Une conséquence de la chaleur, la perte de mémoire chez le 3ème (ou 4ème) age …. 

Un agent de police passe à côté d’un vieux monsieur en larmes et le regarde pleurer. Finalement…

– « Mais qu’y a-t-il monsieur ? »

– « Ben voyez j’ai 71 ans et je suis marié à une jeune fille de 20 ans. »

– « Mais c’est très bien, il n’y a aucune raison de pleurer. »

– « Mais ma femme est superbe, elle est belle bien faite avec des formes splendides et un visage d’ange… »

Et il pleure de plus belle.

– « Raison de plus. Arrêtez de pleurer voyons ! »

– « Et quand je rentre chez moi elle me prépare des plats succulents. Elle cuisine tellement bien. »

Le flic s’énerve :

– « Mais Bon Dieu ! Arrêtez de pleurer ! »

– « Et au lit, dit le vieil homme entre deux sanglots, elle me fait des trucs, c’est fou. »

– « Ça suffit maintenant, dit le flic sur un ton sévère. Vous n’avez aucune raison de vous plaindre ! »

– « Mais JE NE SAIS PLUS OU J’HABITE, BOUHOUHOUH…. »

 

 

 

 

Gene