Archive for Recettes – Les autres

Ma tarte au poireau

 

 

 

C’était la semaine dernière lecteur, j’étais totalement en panne d’idée pour mon repas du soir. Le trou noir, rien qui ne me fasse envie pour cuisiner, que faire ? Que faire ?

Il faudra bien manger quand même, Chéri ne va pas se contenter d’un bol avec une paille ….

Un tour dans les frigos, n autre dans le congélateur, et eurêka, l’idée arrive enfin.

Un énorme poireau m’attendait dans le bac à légume, une pâte à tarte au dessus, j’avais des oeufs, des lardons …etc, c’était parti pour une tarte au poireau, rien de révolutionnaire mais parfait pour le soir avec une bonne salade verte.

Ma tarte au poireau

 

 

 

Ingrédients

1 pâte à tarte (feuilletée pour moi)

300 minimum de poireau émincé

4 œufs

1 oignon

250 g de lardons fumés

25 cl de lait (frais et entier pour moi)

2 grosses cuillères à soupe de crème fraîche entière

1 grosse poignée de fromage râpé

 

Préchauffer le four à 180°

Émincer l’oignon et le poireau et les mettre à fondre doucement dans un peu de matière grasse, dans une poêle pendant 10 mn environ, puis réserver.

Dans cette même poêle faire revenir les lardons jusqu’à ce qu’ils soient dorés, puis les verser sur du papier absorbant.

Dans un cul de poule battre les œufs, leur ajouter le lait et la crème.

Étaler la pâte dans le moule à tarte. Le garnir des légumes et des lardons.

 

Verser dessus le mélange liquide et recouvrir du fromage râpé.

 

Glisser la tarte dans le four en mettant la grille un cran en dessous du milieu de celui-ci. Le fond de pâte sera plus cuit, plus croustillant.

Sortir la tarte quand elle est bien dorée et servir chaud avec sa salade.

Et voila :

 

Tu remarqueras que je n’ai pas mis de sel dans ma recette, la pâte l’est déjà et les ardons le sont aussi comme le fromage.
Un petit tour de moulin à poivre en plus peut être si tu aimes comme moi.

Contrairement à d’autres recettes vues sur internet, j’ajoute un oignon au poireau qui me semble donner un peu plus de goût et de peps à la préparation.

A deux, nous en avons eu pour 2 repas, et nous nous sommes régalés. Il y avait longtemps que je n’avais pas cuisiné cette sorte de quiche qui est pourtant d’une simplicité enfantine, et vite réalisée.

Tu remarqueras lecteur que j’avais prévu plusieurs photos en cours d’exécution, ce qui est exceptionnel ! J’ai même pensé à peser le poireau pour que mes proportions soient un peu plus précises (et pour m’en souvenir la prochaine fois !!!)

Voila une idée pour toi peut être aussi. Bien sûr tu pourras faire ta pâte maison , ta tarte n’en sera que meilleure. Je ne te dirai plus qu’une chose lecteur :

 

 

Gene

 

 

 

Mon pain cocotte

 

 

 

 

A force d’entendre des copines me dirent qu’elles avaient essayé, à force de voir des tas de blogs qui en proposaient la façon de faire, je me suis dis que je n’étais pas plus bête que les autres et que moi aussi, je pouvais bien me lancer dans la boulange !!!

Il faut que je te dise lecteur, que je dispose de cet appareil merveilleux appelé Thermomix et qu’il facilite bien les choses à ce sujet, comme tous les autres robots culinaires de même style.

Voici donc MA première façon de faire, et en fait comme nous avons beaucoup aimé ce pain fait maison, je pense que ma recette ne va pas trop évoluer. Je t’en reparlerai en fin de recette.

 

Le pain cocotte au Thermomix
façon Geneviève

 

 

 

2 sachets de levure boulangère sèche

200 g de farine d’épeautre

300 g de farine ordinaire

1 c. à soupe rase de sel fin

300 g d’eau

1 cocotte en fonte

 

1 – Verser la levure dans le bol du Thermomix, ajouter les 300 g d’eau et régler 2 mn/37°/vitesse 2

2 – ajouter ensuite les farines et le sel. Pétrir 7 à 8 mn fonction pétrin.
Laisser pousser dans le bol fermé dans un endroit tiède (au moins 20°) pendant 1 h . La pâte va remplir le bol.

3 – Sortir la cocotte et y verser une petite poignée de farine.

4 – Dégazer la pâte 5 secondes fonction pétrin, puis retourner le bol du Thermomix au dessus de la cocotte. Enlever le système qui retient les couteaux, et plof, laisser tomber la pâte sur la farine dans le font de la cocotte.

5 – Travailler un peu la pâte et former une boule  en plaçant la soudure en dessous.

On obtient ceci :

 

 

Fermer la cocotte et laisser pousser encore 30 mn jusqu’à ce que la pâte double de volume.

6 – A la fin de ce temps de pousse, dessiner les losanges sur la boule (la grigner) avec une lame fine, puis la mouiller avec les mains et la parsemer légèrement de farine. Placer la cocotte dans le four froid et programmer celui-ci pour 50 mn à 240°C chaleur tournante si possible, sinon à 250°C.

7 – 10 mn avant la fin de la cuisson, enlever le couvercle pour obtenir une croute bien dorée et croustillante. Le pain est cuit quand il sonne creux !

8 – Sortir la cocotte du four (attention c’est très chaud !) et déposer le pain sur  une grille pour le laisser refroidir un peu avant de s’y jeter dessus pour le goûter !

 

Et voila :

 

 

Mes réflexions sur le sujet.

Ma mie n’est pas trop alvéolée d’une part à cause de la farine d’épeautre, et je pense aussi que ma levure ayant dépassé la date de consommation, elle a moins travaillé que ce qu’elle aurait dû faire.

La texture de la pâte était parfaite, j’ai fait ma boule sans aucun problème. Je mettrai un peu moins de farine au font de la cocotte la prochaine fois. J’ai eu la poignée un peu lourde …

A la dégustation le pain est très bon, avec une belle croute qui craque bien et l’aspect est pas mal même si un peu plus aplati que ce que j’aurai souhaité car ma cocotte (24 cm de diamètre) est un peu grande pour la quantité de pâte obtenue.
Si tu en as une un peu plus petite ce ne sera que mieux lecteur.

Inutile de mettre un papier au fond de la cocotte, avec la farine, le pain n’attache pas du tout.

Dans mes recherches de recettes il y en a qui ne font pas de 2ème pousse mais enfournent la cocotte tout de suite, toujours à froid, la seconde pousse ayant lieu pendant que le four chauffe.
Je veux aussi essayer cette façon de faire la prochaine fois pour voir la différence.

L’épeautre donne un goût particulier au pain, presque sucré, je referai le prochain avec ce même mélange de farine car nous avons bien aimé.

Nous n’avons pas fini notre pain dans la journée puisque j’ai fait mon essais le soir. Je dois dire qu’il sèche un peu plus vite que le pain du boulanger. Mais grillé pour le petit déjeuner il est aussi délicieux.

 

A toi de voir lecteur si tu es aussi tenté comme moi, il y a sur internet des recette sans machine, comme par exemple ICI
Mais tu saura en trouver d’autres j’en suis sûre avec farine ordinaire ou autres.

Voila 2 vidéos pour t’aider aussi.

 

 

 

 

 

Gene