Archive for Recettes – Les autres

Le gaspacho de Papounet

 

 

Me revoilà lecteur avec mes recettes. J’étais persuadé de t’avoir donné celle-ci il y a quelques temps, mais vérification faite, rien .

Ce serait dommage de se priver de ce délicieux gaspacho du papa de Lucie que nous avons pu déguster et apprécier à sa juste valeur. D’où la demande de recette à Papounet et le partage ensuite ici ensuite.

C’est une recette connue, facile, rafraîchissante avec le fruit de l’été que nous avons en abondance sur les étals et mieux encore , dans nos jardins.

Mais chacun a son tour de main pour réussir le gaspacho, le personnaliser et tu as peut être aussi ton truc à toi pour l’améliorer lecteur.

 

GASPACHO de Papounet

——————-

Ingrédients :

– 1 concombre

– 2 poivrons rouges

– 1 kg de tomates mûres

– 4 grains d’ails dégermés

– 1 gros oignon doux

– 250 g de mie de pain de la veille

– 10cl d’huile d’olive

– 40 cl d’eau

– 1 cube de volaille

– 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérès

– Sel , poivre

Préparation:

Plonger les tomates dans un faitout remplie  d’eau portée à ébullition. Les laisser 5 mn . (Cela facilite l’épluchage des tomates ) .

Pendant ce temps peler les concombres , enlever les pépins et couper en morceaux. Enlever les graines et couper les poivrons .

Mettre le tout dans un saladier avec l’oignon, l’ail, l’huile, égoutter les tomates, enlever la peau et les pépins au dessus d’un saladier, mettre la chair avec les autres légumes bien mélanger .

Laisser macérer deux heures au frigo .

En attendant enlever la croûte du pain,couper la mie en morceaux, la mixer en chapelure puis la mettre dans un plat avec le bouillon de volaille fondu dans les 40 cl d’eau. .

Une fois macérés, mixer les légumes, ajouter la mie de pain et le vinaigre . Remixer si nécessaire.  Si c’est trop épais ajouter de l ‘eau .

Servir bien frais.

Suggestions de Lucie : faire le gaspacho la veille c’est meilleur . Je remplace le vinaigre de Xérès par du vinaigre de cidre .

Mes idées à moi :2 grains d’ail seulement (le mien est fort) et j’incorpore la chapelure de pain à la fin pour mettre la juste quantité et avoir la consistance que je souhaite.  J’ai utilisé du vinaigre balsamique qui par sa note sucrée compense un peu de l’acidité des tomates.

Et j’ai oublié le bouillon de volaille … Çà allait quand même  🙂

 

A toi de faire lecteur et de nous donner ton opinion au sujet de cette recette estivale.

 

Gene

 

 

 

Terrine de foie gras de Joël Robuchon

 

 

 

Un grand chef s’en est allé, vaincu par la maladie.

Je n’en dirait pas plus, tout à déjà été écrit au sujet de Joël Robuchon, et bien mieux que je ne ferai. Simplement une recette parmi toutes celles qu’il nous a laissé, un héritage culinaire qui restera à partager encore avec tous les amateurs de bonne cuisine.

Le foie gras donc, nous ne sommes pas dans le sud-ouest pour rien lecteur, il s’imposait aujourd’hui.

 

Foie gras en terrine

Ingrédients / pour 6 personnes

  • Un foie gras déveiné (ou non, pour les plus aguerris) de 500 g environ
  • Une demi cuillère à soupe de gros sel
  • 8 g de sel
  • Un quart de cuillère à café de poivre
  • Une demi cuillère à café de sucre
  • Un quart de cuillère à café de 4 épices
  • 1 pincée de muscade

 

La réalisation de la recette nécessitant d’y consacrer la journée,  cette recette est rédigée sous forme « d’emploi du temps », pour qu’elle soit plus facile à suivre. Évidemment, elle peut être décalée dans le temps, en fonction du rythme de chacun !

 

8h30 : déveiner le foie (pour ceux qui ne l’ont pas acheté déjà déveiné). Couper l’extrémité la plus fine du gros lobe sur 2, 5 cm. Faire tremper le foie dans un saladier d’eau très froide, avec le gros sel. Couvrir, et mettre au frais.

11h30 : mélanger tous les condiments. Sortir le foie de l’eau et l’égoutter sur du papier absorbant. Appliquer le mélange sur les lobes (à l’intérieur et à l’extérieur) le plus régulièrement possible. Placer les lobes dans un plat creux, le recouvrir de papier film et entreposer au réfrigérateur.

16h00 : reconstituer le foie et le placer dans la terrine. Bien le tasser pour que sa surface soit quasiment plane. Prendre soin d’utiliser une terrine de bonne grandeur par rapport à la taille du foie. S’il est trop « au large », il aura tendance à fondre davantage. Mettre le couvercle et entreposer au frais.
16h30 : préchauffer le four à 120°. Faire bouillir de l’eau. Placer la terrine, sans couvercle, dans un plat allant au four (bain-marie). Y verser l’eau, à mi-hauteur. Mettre au four pour 50 minutes.
17h20 : sortir la terrine du four. Verser la graisse et le jus de cuisson dans un récipient (le faire avec précaution pour que le foie ne soit pas trop chamboulé. Éventuellement, le retenir, dans la terrine, à l’aide d’une spatule ou d’une écumoire). Attendre que le jus de cuisson se dépose au fond du récipient, et, avec une petite louche, recouvrir la terrine de la graisse, restée en surface. Laisser refroidir à température ambiante.

Pour finir

20h20 : couvrir la terrine de son couvercle et entreposer au réfrigérateur.

Cette recette est une valeur sûre, cela peut paraître long une journée de préparation, mais en fait ce ne sont que de courts moment à chaque fois pour un résultat impeccable.

Et un commentaire en complément trouvé ICI au sujet de cette recette :

Couvrir et mettre au réfrigérateur pendant 3 ou 4 jours pour permettre au foie de maturer. Bien enveloppé (pas de papier aluminium) , il peut se conserver au frais jusqu’à 10 jours, à partir du moment où il a subi la cuisson.

Pour servir : sortir la terrine de foie gras du réfrigérateur environ 15 minutes avant la dégustation, car il doit être servi froid mais non glacé. Pour le trancher, plonger un couteau dans de l’eau chaude et prélever des tranches fines et régulières. Les poser sur des petites assiettes et proposer en même temps de fines tranches de pain de campagne grillé.

 

A vos fourneaux !

Gene