La pompe aux coings

 

 

 

 

Cette recette n’a rien de bien nouveau lecteur. Je l’ai recopié du premier livre de recettes qui m’a été offert au début de notre mariage il y a … pffuuuu … des lustres .

J’ai trouvé la photo du livre sur Internet (que ne trouve-t-on pas sur Internet ? …).

Les Bons Desserts. Claire Mignières. Baudoin.

…………

……………….

A voir la couleur de certaines pages, je peux te confirmer qu’il a bien servi !

Il n’est plus édité maintenant mais si tu es intéressé lecteur,  je l’ai retrouvé d’occasion LA.

Si j’ai choisi cette recette aujourd’hui, c’est que nous avons  facilement des coings sur les étals de nos marchés, et que c’est la bonne période pour les cuisiner.

Honnêtement, il va falloir que je m’y remette car c’est un bon dessert familial, sans grandes complications, comme je les aime.

 

La pompe au coings

………………

Ingrédients

  • Pâte brisée :
  • farine : 250 g
  • beurre : 125 g
  • sel : 1 pincée
  • sucre : 1 cuillerée à soupe
  • eau : 1/2 verre
  • œuf (pour dorer) : 1

  • Garniture :
  • coings : 4 bien mûrs
  • cognac : 2 verres à liqueur
  • sucre : 75 g
  • crème fraîche : 100 g
  • sucre : 50 g
  • Éplucher les coings, les couper en quartiers et les faire macérer 12 heures dans le cognac sucré.

    Préparer la pâte brisée, la réunir en boule, l’envelopper dans une feuille d’aluminium ménager et la laisser reposer.

    Le lendemain partager la pâte en deux parties, les étendre au rouleau.

    Beurrer un plat de terre ou de porcelaine à feu, le tapisser de la première partie de la pâte.

    Disposer les coings macérés  sur la pâte. Recouvrir de la seconde abaisse.
    Souder les bords en les humectant légèrement. Dorer à l’œuf battu.
    Ménager une cheminée au centre du gâteau.

    Faire cuire à four moyen, pendant 35 minutes (th.7 – 200 °C).

    Quand le gâteau est cuit, verser dans le creux du milieu la crème fraîche légèrement battue avec le sucre.

    Servir tiède.

 

 

Gene

La pieuvre de Odile

 

 

 

 

J’ai profité d’un moment de pose pendant l’après-midi de mardi au club pour faire un petit tour photographique de quelques encours assez avancés.

Pour commencer je veux te montrer tout d’abord un ouvrage qui nous a été apporté par Odile : une pieuvre crochetée en coton et pas encore totalement terminée.

Cette pieuvre est particulière avec ses tentacules torsadés

 

 

Elle nous a expliqué le pourquoi de cet ouvrage qui est destiné aux prématurés en couveuse.

En cherchant sur internet je t’ai trouvé un lien sur une vidéo qui t’explique et te montre ces petites pieuvres en situation auprès de leurs « propriétaires » ainsi que les réactions du personnel soignant comme des parents.

 

 

La vidéo qui suit celle-ci te donne la marche à suivre pour réaliser ce petit animal.

 

Et puis voici le lien vers le site officiel qui mène ce projet sur toute la France, à voir absolument avant de se lancer pour participer . J’ai vu qu’il y avait aussi un modèle tricoté pour celles ou ceux qui préfèrent cette technique.

Un clic sur l’image ci-dessous.

 

 

 

Tu auras sur ce site toutes les recommandations à suivre, les personnes à contacter, les hôpitaux qui participent à ce projet, etc …

Un petit geste avant  les fêtes pour jouer aux Mères (Pères) Noël avant l’heure, un cadeau qui viendra du cœur pour aider ces tout petits à mieux se développer et grandir malgré leurs débuts difficiles dans la vie.

 

Pour voir les autres ouvrages, ce sera

Gene