La tarte Bourdaloue de Florence

 

 

 

 

 

Notre fille Florence nous avait fait une belle tarte Bourdaloue lorsque nous étions chez eux le week-end dernier. J’en ai pris une photo pour te la présenter aujourd’hui.

Florence a suivi à peu près la recette trouvée sur le blog de La cuisine de Bernard.

 

 

Je trouve inutile de recopier cette recette ici puisque d’un clic tu peux en voir l’original sur le blog qui la propose.

Je te donne seulement les modifications apportées par Florence.

Pour la pâte tout d’abord, elle a utilisé celle si pratique et très bonne de Tupperware à voir ICI.
Si tu ne connais pas cette recette lecteur, il faut que tu ailles la découvrir et l’utiliser, prête en un tour de main expérience de cuisinière garantie !

Florence a utilisé un moule à tarte un peu plus grand que celui préconisé mais 3 poires coupées en deux ont suffi comme tu peux le voir sur la photo lecteur.

Et pour cette même cause de taille de moule, elle a ajouté 50 g de poudre d’amande et 50 g de sucre à la crème. Bien lui en a pris de ne pas ajouter aussi du beurre car la crème est très « beurrée » avec seulement 100 g de beurre, 80 aurait peut être suffi….

La cuisson des poires fraîches dans le sirop doit être menée à son terme en vérifiant que la lame du couteau entre facilement dans le fruit.

 

Voila lecteur, une recette classique mais toujours délicieuse et qui nous a bien régalé dimanche dernier.

 

Gene

 

 

Samedaille, nous continuons…

 

 

 

 

 

 

C’est reparti pour un petit tour en Samedaille, monte à bord lecteur, sans peur et sans reproche, c’est tout simplement pour du rire et de la bonne humeur .

Et à l’heure où tu liras ces lignes, je serai en chemin pour aller retrouver Petit Fils 1er et ses parents en Provence. La météo ne parait pas très favorable surtout pour le retour dimanche ….

 

 

 

 

Sans commentaire …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faut savoir compter ….

 

 

Il y en a qui savent compter ….

 

 

 

Suite de la précédente ?

Un homme âgé est arrêté par un barrage de police vers 2 h du matin.

Le policier lui demande où il va à cette heure de la nuit.

L’homme répond :

– « Je me rends à une conférence sur l’abus d’alcool et ses effets sur le corps humain, ainsi que ceux du tabac et des soirées tardives. »

Le policier pas convaincu demande alors :

-“Vraiment, et qui est-ce qui donne cette conférence à une heure pareille ? »

L’homme répond :

– « Comme d’habitude, ça va être ma femme. »

 

Pour daltoniens ?
.

 

 

 

 

 

 

 

Gene